La Zambie va vacciner à Lusaka, la capitale, un million de personnes sévèrement frappée par une épidémie de choléra.

D’importantes doses de vaccins ont été acheminées en Zambie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour éviter une propagation de la maladie à Lusaka.

Le ministère zambien de la Santé indique que 58 des 63 décès dans tout le pays sont survenus dans la capitale, après l’éruption du cholera au mois d’octobre.

Sur 2 672 cas sur l’ensemble de la Zambie, 2 558 ont été en effet dépistés à Lusaka.

Le choléra est une maladie diarrhéique épidémique, strictement humaine, due à des bactéries appartenant aux sérogroupes O1 et O139 de l’espèce Vibrio cholerae. La maladie résulte de l’absorption d’eau ou d’aliments contaminés. Une fois dans l’intestin, les vibrions sécrètent la toxine cholérique, principale responsable de l’importante déshydratation qui caractérise l’infection.

L’incubation, de quelques heures à quelques jours, est suivie de violentes diarrhées et de vomissements, sans fièvre. La période d’incubation courte augmente le caractère potentiellement explosif des épidémies. En l’absence de traitement, la mort survient en 1 à 3 jours, par collapsus cardiovasculaire dans 25 à 50% des cas. La mortalité est plus élevée chez les enfants, les personnes âgées et chez les individus fragilisés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here