Au États Unis, la polémique s’emplifie après la déclaration de Dornal Trump.  Quelques heures après la publication de l’information par « The Washington Post », le Président américain a nié avoir parlé de « pays de merde » alors que l’ONU avait fini de condamner des propos « choquants » et « honteux. 

« Le langage que j’ai utilisé lors de la réunion était dur, mais ce ne sont pas les mots utilisés », a réagi le président américain sur Twitter, niant ainsi avoir utilisé le langage qui lui est prêté.

L’organisation des Nations unies a jugé que les propos du président américain à propos d’Haïti et des pays africains  étaient « choquants », « honteux » et « racistes ».

« Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ? » a-t-il demandé lors d’une réunion sur l’immigration, jeudi, rapporte le « Washington Post », qui cite plusieurs sources anonymes.

Baye Bacar NDAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here