Le Maroc a annoncé la libéralisation « progressive et contrôlée » de sa monnaie dirham à partir du lundi 15 janvier.

Selon un communiqué rendu public vendredi 12 janvier par le ministère de l’Economie et des Finances, le Maroc a décidé d’adopter, à partir du 15 janvier, un nouveau régime de change où la parité du dirham est déterminée à l’intérieur d’une bande de fluctuation de +2,5%, contre +0,3% à présent, par rapport à un cours central fixé par la banque centrale sur la base d’un panier de devises composé de l’euro et du dollar américain à hauteur respectivement de 60% et 40%.

Cette réforme vise à élargir la fluctuation du dirham marocain. Initialement prévue pour juillet dernier, elle a été retardée par le gouvernement pour « des études supplémentaires ».

Dans le cadre du nouveau régime, la banque centrale marocaine continuera d’intervenir sur le marché des changes pour assurer sa liquidité, ajoute le communiqué.

Il indique que cette réforme coïncide avec des conditions favorables marquées par la solidité du secteur financier et la consolidation des fondamentaux macro-économiques, notamment un niveau approprié des réserves de change et une inflation maîtrisée.

La réforme du régime de change a pour objectif de soutenir la compétitivité et d’améliorer le niveau de croissance de l’économie marocaine. Elle doit accompagner les mutations structurelles de l’économie, notamment en termes de diversification, d’ouverture et d’intégration dans l’économie mondiale, a souligné le ministère marocain de l’Economie et des Finances.

Avec Xinhua

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here