L’armée de la République démocratique du Congo a affirmé dimanche avoir repris deux positions aux rebelles ougandais musulmans ADF depuis l’annonce la veille d’une offensive militaire dans l’est du pays que l’Ouganda affirme soutenir “où c’est nécessaire”.

L’armée congolaise a convoqué la presse locale samedi pour annoncer le lancement de cette offensive à l’artillerie lourde près de Béni dans le Nord Kivu contre les Allied defence force (ADF), soupçonnés d’avoir tué 14 Casques bleus début décembre dans cette région.

“Nous avons appuyé les troupes d’infanterie par l’artillerie lourde, ce qui vient de permettre la conquête de deux positions tenues par les ADF à Silimbamba et Sesele”, a déclaré à un correspondant de l’AFP un commandant qui participe aux opérations.

L’Ouganda a indiqué dimanche que cette offensive avait le soutien des pays de la région, de l’Afrique du Sud et de sa propre armée.

La réunion a pris note et salué l’offensive militaire lancée par la République démocratique du Congo contre les ADF soutenu par la Mission de stabilisation des Nations unies en RDC (Monusco) et les forces de défense de l’Ouganda où c’est nécessaire

Le président ougandais Yoweri Museveni “a rencontré les chefs des forces de défense et les chefs du renseignement militaire des Etats partenaires de la région de l’Afrique de l’Est, et ceux de la République démocratique du Congo et de l’Afrique du Sud”, a indiqué un communiqué de l’exécutif à Kampala.

“La réunion a pris note et salué l’offensive militaire lancée par la République démocratique du Congo contre les ADF soutenu par la Mission de stabilisation des Nations unies en RDC (Monusco) et les forces de défense de l’Ouganda où c’est nécessaire”, ajoute le communiqué.

Le porte-parole de l’armée congolaise, Léon Kasonga, avait indiqué samedi à la radio onusienne Okapi mener “des opérations de manière souveraine”.

L’armée ougandaise (UPDF) avait affirmé le 27 décembre avoir tué une centaine de rebelles ADF dans des attaques aériennes dans l’est de la RDC.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here