Le gouvernement du Ghana très remonté contre British Airways. La compagnie aérienne britannique serait coupable de plusieurs fautes dont le mauvais traitement des passagers ghanéens, apprend-on.

Des services de mauvaise qualité et non-respect des passgers ghanéens. Aussi accablants que puissent paraître ces qualificatifs, le gouvernement du Ghana est pourtant convaincu que British Airways (BA) déroge aux devoirs dévolus à une compagnie aérienne.

Ainsi que l’a déclaré aux journalistes locaux, la ministre ghanéenne de l’aviation, Cecilia Dapaah.

Une sortie qui intervient après l’aveu de BA qui a récemment reconnu que l’un de ses appareils était infesté d’insectes sur la ligne Accra-Londres.

“Nous avons été déplacés du terminal 5 au terminal 3. Certains Ghanéens disent qu’ils marchent pendant environ une heure avant l’embarquement et avant le débarquement aussi. Les Ghanéens sont laissés à l’endroit éloigné”.

Aussi selon plusieurs média, c’est ce qui a valu à la compagnie d‘être convoquée par le ministère des transports aériens pour explications. Mais, les lignes ne semblent pas bouger du côté de BA.

De quoi augmenter la colère de Dapaah qui reproche à BA de n’avoir rien fait ou presque pour les Ghanéens dans le cadre de la responsabilité sociétale des entreprises, alors que l’entreprise a engrangé d’importants bénéfices pendant plus de huit décennies.

La ministre promet aussi de demander à l’entreprise pourquoi les Ghanéens ont le poids inférieur de bagage par rapport aux Nigérians.

Baye Bacar NDAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here