Le commandant Mahmoud Al-Werfalli, un commandant libyen recherché par la Cour Pénale Internationale a annoncé s’être rendu aux forces loyales à l’homme fort de l’est du pays, le maréchal Khalifa Haftar.
Mahmoud Al-Werfalli, fait l’objet depuis le 15 août 2017 d’un mandat d’arrêt de la CPI qui l’accuse de « crimes de guerre ».
Il est soupçonné notamment d’être impliqué dans au moins sept incidents en 2016 et 2017, au cours desquels il aurait lui-même tiré sur des civils ou des combattants blessés ou ordonné leur exécution.
Dans une vidéo sur son compte Facebook, l’officier a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi s’être rendu à la police militaire de l’Armée nationale libyenne (ANL, auto-proclamée par le maréchal Haftar) à la suite d’un mandat d’arrêt émis à son encontre par l’homme fort de l’est libyen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here