Les éditeurs peuvent souffler. Facebook a décidé d’abandonner son projet de créer deux fils séparés dans le news feed de son interface, un pour les nouvelles concernant les amis et la famille et un autre dédié aux médias et aux marques.
Le test avait été lancé dans six pays en automne dernier. Cette nouvelle avait notamment été très mal reçue par les éditeurs, pour qui Facebook est une énorme caisse de résonance pour diffuser leurs news.
Retours utilisateurs peu concluants.

À l’époque, un journaliste en Slovaquie, un des pays où le test a été lancé, avait pu constater qu’à cause de ce fil séparé, l’audience organique des éditeurs avait baissé de deux tiers. Ce qui confirmait les craintes des éditeurs. Mais dans la note de blog où Facebook explique pourquoi il ne concrétise pas ce test, le réseau social n’évoque pas ce mécontentement. L’entreprise américaine se base sur l’insatisfaction des abonnés. «Les gens ne veulent pas deux fils séparés. Lors de nos sondages, ils nous ont expliqué qu’ils étaient moins satisfaits des posts qu’ils voyaient. Finalement, avoir deux fils séparés ne les aidait pas à davantage interagir avec leurs amis et familles».

Ainsi, Facebook veut toujours faire en sorte que vous interagissiez davantage avec votre entourage. Mais cela se fait de manière moins visible, en privilégiant dans votre news feed les contenus susceptibles de vous faire réagir. Facebook citait par exemple les posts d’amis qui demandent un conseil, des recommandations pour un voyage ou les articles qui font beaucoup réagir. Ce qui, comme l’expliquait Facebook, a quand même pour conséquence de faire baisser la quantité de news provenant de pages publiques, celles des entreprises, des marques ou encore des médias. Celles-ci représenteraient désormais environ 4% du fil, contre 5% auparavant, d’après les objectifs de Mark Zuckerberg, définis dans un post de janvier dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here