Suite à la double attaque terroriste qui a visé Ouagadougou, vendredi matin, les chefs d’État africains ont tenu à manifester leur solidarité au peuple du Burkina Faso.

Le président du Niger et président en exercice de la force régionale antijihadiste G5-Sahel, Mahamadou Issoufou, a condamné vendredi les “attaques terroristes” de Ouagadougou, qu’il a qualifiées de “lâches et barbares”, dans un communiqué.

“Le président Issoufou dénonce et condamne fermement ces attaques lâches et barbares”, qui “ne feront que renforcer la détermination du G5-Sahel et de ses alliés dans la lutte contre le terrorisme”, a assuré le président nigérien.

M. Issoufou suit “avec une attention particulière l‘évolution de la situation” et “salue la réaction énergique et salvatrice” des forces de sécurité après “ces attaques terroristes”, selon le communiqué.

Un autre président qui a condamné l’attaque, Macky Sall. Dans un post sur sa page Facebook officielle, le président sénégalais exprime son soutien au peuple du Faso.

« Je condamne fermement les attentats de Ouagadougou et exprime mon soutien total au peuple burkinabé. Mes pensées se tournent vers mon frère Roch M. C. Kaboré et les proches des victimes. Face à la barbarie, notre solidarité reste un rempart précieux ».

C’est aussi le cas du président de la République de Côte d’Ivoire. Sur la page officielle de la présidence de la République de son pays, Alassane Dramane Ouattara a marqué « sa profonde indignation »

« Suite à l’attaque terroriste perpétrée ce vendredi 2 mars à Ouagadougou, je voudrais, au nom du peuple et du Gouvernement ivoirien ainsi qu’en nom propre, marquer ma profonde indignation devant cet acte criminel », a posté le président Ouattara.

Pour mémoire, la capitale du Burkina Faso a été visée, vendredi matin, par une double attaques ciblant l’ambassade de France et l’état-major général des armées. Le gouvernement burkinabè parle de huit assaillants « neutralisés ». Huit membres des forces de sécurité ont également été tués.

Baye Bacar NDAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here