Alors qu’en Afrique australe et orientale, près de 20 millions de personnes ont le virus, presque quatre fois plus qu’en Afrique de l’Ouest et du Centre, le Sénégal semble confirmer cette tendance.

En effet selon le site «The Economist » qui cite des chiffres de l’Onusida le Sénégal est un pays très combattant dans sa lutte contre le Vih/Sida.  Et pour cause, au Sénégal, la prévalence du Vih chez les travailleurs du sexe est passée de 28% en 2002 à 7% en 2016, selon l’Onusida.

En effet, au Sénégal, les nouvelles infections ont été réduites de près des trois quarts depuis 2010, faisant ainsi des Sénégalais l’une des populations les moins touchées en Afrique.

Et au moment où 4,3% des personnes en Afrique subsaharienne sont séropositives, la prévalence au Sénégal n’est que de 0,4%. Pour les spécialistes expliquent cette performance par le fait que, même si notre pays est pauvre, il dispose d’un système de prévention et de traitement du Vih de pays développé.

Il faut rappelé que le Sénégal a été le premier pays d’Afrique subsaharienne à lancer un programme soutenu par le gouvernement pour traiter les personnes sous antirétroviraux en 1998.

Baye Bacar NDAO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here