Dans une interview accordée au magazine « Jeune Afrique, le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a soutenu qu’il a son candidat pour la présidentielle de 2019. Une décision qui risque de chambouler l’élection.

« Je soutiendrai un candidat en 2019 » dit le Chef de l’Etat mauritanien à la « A la Une » dudit magazine. Les éclairages apportés par l’homme fort de Nouakchott interviennent dans un contexte politique marqué par une vive polémique sur le 3e mandat et sur le positionnement réel de Ould Abdel Aziz sur cette échéance décisive qui profile à l’horizon, après 10 ans de pouvoir de l’actuel régime.

Interpellé sur qui serait le plus apte à le succéder en 2019 à la tête de la Mauritanie, Ould Abdel Aziz indique c’est une question difficile.

« Je ne vis pas dans l’avenir mais dans le présent. Cela dit, je souhaite que l’on ait quelqu’un qui puisse poursuivre ce que nous avons entrepris, en faisant encore mieux. Il faut continuer à renforcer l’unité, la stabilité et la sécurité du pays, tout en mettant l’accent sur le développement. », dit-il, laissant attendre: « j’ai accompli n’est qu’une œuvre humaine, et l’œuvre humaine n’est jamais complète. Elle est toujours perfectible ».

 

Baye Bacar NDAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here