L’abbé Florent Mbulanthie, un prêtre catholique disparu pendant près de deux jours a finalement été découvert sans vie, sur une rivière du Kasaï. Il aurait subi de nombreuses violences, informent plusieurs média locaux.

Cette affaire intervient alors que la recrudescence des violences dans la région du Kasaï, au centre de la République démocratique du Congo persiste.

En effet c’est dans cette région théâtre d’affrontements entre milices locales et forces gouvernementales qu’a été découverte en fin de semaine la dépouille de Florent Mbulanthie, un prêtre de la localité d’Ilebo.

Selon les sites locaux, le corps du prélat a été découvert dans une embarcation de fortune, alors qu’il avait disparu depuis la soirée de mercredi, date à laquelle il a été aperçu pour la dernière fois avec deux de ses collègues et une femme, raconte Actualité.cd.

À en croire des membres de son entourage, la dépouille du père Florent portait des marques de violence. “À le voir, il aurait été étranglé. Il porte ses sandales, sa montre et ses habits. Seule la chemise n’a pas de bouton”, a confié au site un enseignant.

Toutefois, il faut noter noter que si l‘énigme de la disparition du prêtre a été résolue, celle sur les conditions de sa mort, et le motif reste à élucider.

Avant sa disparition, il aurait été menacé verbalement et physiquement par la femme avec laquelle il se trouvait mercredi soir. Cette dernière, appréhendée après les témoignages en défaveur, a finalement été libérée par la police.

Baye Bacar NDAO

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here