Le président américain a annoncé, ce jeudi soir à Washington, qu’il allait rencontrer personnellement en mai, dans un face-à-face historique, kim jong-un, le jeune dictateur du pays ermite.

Cette proposition d’un sommet exceptionnel a été transmise directement à la Maison Blanche par les émissaires du président sud-coréen Moon Jae-in qui avaient, eux-mêmes, rencontré en début de semaine le leader nord-coréen à Pyongyang pour tenter de relancer des négociations sur la dénucléarisation de la péninsule.

Le calendrier exact de cette rencontre et le lieu de sa tenue n’auraient toujours pas été définis, a précisé la Maison Blanche.

Pour justifier cette rencontre surprise, Donald Trump a pointé dans un tweet les ‘grands progrès’ faits récemment sur le dossier nord-coréen. Il note que Kim Jong-un n’a pas seulement promis un gel de ses activités nucléaire et balistique mais aussi ‘parlé de dénucléarisation’. Il a précisé que les sanctions récemment mises en place contre Pyongyang resteraient toutefois en place jusqu’à un véritable accord soit trouvé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here