Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé la demande du Kenya d’une prolongation de six mois d’une facilité de crédit de réserve de 1,5 milliard de dollars qui devait expirer mercredi 14 mars, informe financialafrik.

En retour, le Kenya a promis d’abroger la loi qui plafonne les taux d’intérêt dans un délai de six mois, en mettant les consommateurs à l’abri d’une hausse possible du coût des prêts.

La disponibilité de la facilité de crédit est également liée à la réalisation par le Trésor de la promesse concernant la réduction du déficit budgétaire au moyen d’une série de mesures d’assainissement budgétaire, y compris la réduction des dépenses publiques.

Aussi informe financialafrik, le FMI a déclaré que l’achèvement des examens, prévu d’ici septembre 2018, permettra aux autorités kényanes d’avoir accès aux fonds disponibles.

Pour rappel, le FMI a approuvé la ligne de crédit de 1,5 milliard de dollars le 14 mars 2016 pour une période de 24 mois, à titre de mesure de précaution que le Kenya pourrait utiliser si l’économie était en détresse.

Baye Bacar NDAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here