L’Organisation des Nations unies continue d‘être éclaboussée par les abus sexuels avérés ou présumés des membres de ses missions. En 2017, elle a reçu 138 plaintes dont la moitié concernait ses missions de la paix, explique un rapport.

Le Secrétaire général, Antonio Guterres, révèle, en effet, que le rapport établit 62 accusations visant directement des hommes de dix missions de la paix et d’une mission politique. En 2016, l’ONU en avait reçu 104.

Symbole de cette baisse, la nette diminution des plaintes contre la Mission de maintien de la paix en Centrafrique. La MINUSCA a, en effet, vu les accusations contre ses membres passées de 52 en 2016 à 19 en 2017.

Des chiffres encourageants pour le Secrétaire général de l’ONU qui a fait du combat comme ce fléau l’une de ses priorités pour 2018. « Personne servant sous le drapeau des Nations unies ne devrait être associé à de l’exploitation sexuelle ou des abus », a averti Antonio Guterres.

avec Afp

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here