La réunion des ministres des Finances de Buenos Aires a tourné lundi au bras de fer sur l’acier entre les Etats-Unis, la Chine et l’UE, chacun campant sur ses positions, sur fond de risques de guerre commerciale.

Le rendez-vous de Buenos Aires, premier de la présidence argentine du G20, intervient quatre jours seulement avant l’entrée en vigueur, vendredi, des droits de douane américains de 25% sur les importations d’acier et de 10% sur celles d’aluminium, à l’exception du Canada et du Mexique.

Du coup, la Chine et les Etats-Unis ont « montré leurs muscles » lors de la première journée du G2O Finances, notamment lors de la rédaction du communiqué final qui sera diffusé mardi, ont indiqué des sources proches des négociations.

Quant aux Européens, ils ont demandé aux Etats-Unis de les exempter des taxes douanières, rappelant qu’ils sont des alliés de Washington et qu’ils ne sont pas la source du problème, contrairement à la Chine.

avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here