A man holds a smart phone with the icons for the social networking apps Facebook, Instagram and Twitter seen on the screen in Moscow on March 23, 2018. A public apology by Facebook chief Mark Zuckerberg, on March 22, 2018 failed to quell outrage over the hijacking of personal data from millions of people, as critics demanded the social media giant go much further to protect privacy. / AFP PHOTO / Kirill KUDRYAVTSEV

En pleine polémique après l’affaire Cambridge Analytica, plusieurs internautes ont constaté que des historiques d’appels et de SMS avaient été sauvegardés sur certaines périodes dans leur archive de données. Explications.

Décidément, la période est difficile pour Facebook. Empêtrée dans le scandale Cambridge Analytica, la firme de Mark Zuckerberg a dû aussi s’expliquer dans un communiqué le dimanche 25 mars après les révélations d’internautes et du site ars technica sur le fait que des journaux d’appels et de SMS ont été sauvegardés dans leur archive de données. Dylan McKay, développeur indépendant, a annoncé sa découverte dans un tweet, le 21 mars. Après avoir téléchargé son archive, il a observé un tableau qui répertorie les appels passés, les contacts de son téléphone (même ceux supprimés de son répertoire) ainsi que les SMS envoyés. Néanmoins, seules certaines périodes sont concernées. Des utilisateurs d’iPhone ont fait la même démarche et n’ont, quant à eux, rien trouvé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here