Un centre numérique 100% dédié à la formation aux NTIC et à l’innovation sociale ainsi qu’un FabLab ont ouvert leurs portes le week-end du 24 mars à Dapaong, dans la région des Savanes au Togo.

Les FabLab, abréviation de Fabrication et de Laboratoire se développent partout en Afrique. Ils intègrent des machines-outils pilotées par ordinateur et des imprimantes 3D, qui permettent de créer à la demande toute sorte d’objets des plus simples aux plus compliqués. La plupart de ces ateliers de bricolage High-Tech fonctionnent en réseau, les plans de conception s’échangent librement sur internet, chaque nouvelle idée de production est partagée en ligne.

L’installation de ce centre high-tech au nord Togo a été cofinancée par les internautes qui surfent sur un moteur de recherche français, Lilo.org, et dont le principe est simple : plus les internautes effectuent des recherches, plus la plateforme finance des projets sociaux, web ou encore environnementaux, explique son co-fondateur Clément Le Bras :

« C’est complètement gratuit, ça ne change pas vos habitudes. Vous allez sur Lilo.org, vous allez faire vos recherches, et en fait ce que les gens ne savent pas forcément c’est qu’ils génèrent de l’argent par leurs recherches. C’est à peu près 30 euros par an par utilisateur, via les liens commerciaux en haut des recherches. Et nous cet argent là on va le récupérer et en reverser 50% à des projets. Là vous pouvez reverser cet argent au projet Emmabuntüs au nord du Togo. »

Formation au numérique

L’objectif du centre numérique dans les Savanes togolaises est de former les habitants de la région aux métiers du numérique, de l’utilisation d’internet, à la fabrication d’appareils high-tech personnalisés.

Avec une spécialisation dans la réalisation de prothèses destinées aux personnes en situation de handicap, explique Patrick, l’un des co-fondateurs d’Emmabuntüs qui était chargé du reconditionnement sur place, des ordinateurs, tous équipés de logiciels libres :

« Pour créer ce genre de structure déjà nous avons travaillé depuis trois ans sur l’implantation des NTIC dans cette région, avec YovoTogo et JUMP. Et donc nous avons équipé 13 salles informatiques dans des collèges et lycées de cette région. Notre FabLab sera un FabLab ortholab, avec l’apport de Roberto Postelmans, ortho-prothésiste belge qui nous aide sur la partie ortholab. »

Le collectif des Emmabuntüs, Humanitarian Prosthetists, avec le concours des associations locales YovoTogo, JUMP et Lab’Orione ont mis en place toute l’infrastructure de ce FabLab togolais. Une preuve que les néo-artisans du numérique sur le continent maîtrisent aujourd’hui parfaitement des technologies qui étaient jusqu’à présent l’apanage des grandes firmes informatiques occidentales.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here