M-pesa, Airtel Money et T-Kash en rangs serrés dans le système de transfert d’argent au Kenya. Chacun de ces opérateurs a conclu de prendre en charge des transferts d’argent émis par un réseau concurrent.

Selon les média locaux, l’interopérabilité devrait prendre corps ce mardi 10 avril même. Après une période test de deux mois réussie, les différents opérateurs de paiement mobile au Kenya ont entrepris de reconduire l’opération pour une année.

De quoi s’agira-t-il ? Avec ce projet, les trois opérateurs de service Mobile Money – M-pesa (Safaricom), T-Kash (Telkom) et Airtel Money – permettront à leurs abonnés de transférer de l’argent de leur réseau à un autre. Idem pour les opérations de réception d’argent. Une option qui n’avait jamais été offerte par ces opérateurs à leurs abonnés.

Pourtant, l’intérêt est assez considérable comme le soulignent l’Autorité des communications du Kenya (CAK) et l’organisation des opérateurs mobiles. L’opération permettra notamment d’améliorer l’inclusion financière, mais également d’assainir la concurrence dans le secteur du transfert d’argent, très dynamique au Kenya.

Le pays de l’Afrique de l’Est se positionne de plus en plus comme une place majeure de l‘économie numérique en Afrique. En témoigne ce nouveau partenariat tissé entre Safaricom et le service de paiement en ligne PayPal.

Baye Bacar NDAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here