Une nouvelle coalition de l’opposition a vu le jour au Togo, il s’agit des Centristes qui veulent se faire entendre dans le débat politique. La coalition des Centristes s’est révélée aux Togolais le vendredi 13 avril 2018 à Lomé point de presse. 

Selon Koaci.com, les Centristes sont composés de trois partis politiques de l’opposition la Convention Patriotique Panafricain (CPP) de Francis Ekon, le Parti Démocratique Panafricain (PDP) de Bassabi Kagbara et le Nouvel Engagement Togolais (NET) de Gerry Taama.

Ce regroupement politique entend porter un souffle nouveau pour une meilleure construction du pays mais aussi être une force constructive entre les deux vieux camps politiques, le parti au pouvoir et l’opposition traditionnelle, qui ont du mal à faire converger leurs points de vue. A la lumière de ce fait, la CPP, le PDP et le NET regrettent la « bipolarisation extrême » au sein de la classe politique avec d’une part le régime UNIR et d’autre part la Coalition des 14 partis politiques.

Et justement à propos de la situation socio qui prévaut dans le pays, les trois partis politiques centristes ont mis au point dans un mémorandum qui relevé que « la crise politique togolaise est aussi vielle que l’expérience démocratique ».
En vue de décrisper la situation, les Centristes ont révélé avoir formulé des recommandations au pouvoir tout comme à la coalition des 14 partis politiques de l’opposition ».

Selon Gerry Taama, le président du NET et secrétaire général des Centristes, le dialogue inter-togolais qui est en cours dans le pays se trouve dans une « impasse » et que cette situation compromet la faisabilité des réformes constitutionnelles et institutionnelles et l’amélioration du cadre électoral.

Baye Bacar NDAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here