Afin de remonter le moral des troupes, le gouvernement camerounais entend allouer une prime de 30 000 francs Cfa (46 euros) à tous les soldats déployés sur le champ de bataille contre les séparatistes anglophones.

La décision a été prise dimanche par le chef de l’Etat camerounais Paul Biya cité par des médias dont l’Agence de presse africaine (APA) du Sénégal. Appelée « prime de soutien », l’indemnité concerne tous les éléments de la Force publique sans distinction aucune, engagés dans la lutte contre les séparatistes anglophones.

Une décision prise au moment où l’Ambazonia Defense Force (ADF, branche armée des séparatistes anglophones) multiplie des assauts contre les positions (commissariats, brigades de gendarmerie, etc.) des forces de défense camerounaises dans les régions occidentales d’expression anglaise.

Les affrontements du dimanche dernier dans plusieurs localités dont Mungo Ndor ont un mort dans les rangs de l’armée camerounaise, selon des témoins. Mais, bilan non encore confirmé par les autorités.

Des soldats engagés dans la lutte contre Boko Haram au nord avaient eu eux aussi droit à une prime similaire. Et ces derniers temps Boko Haram semble moins actif qu’en 2014 quand la secte islamiste a commencé à attaquer le Cameroun.

Baye Bacar NDAO

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here