Le député de l’opposition Atao Hinnouho Mohamed, activement recherché dans le dossier de « faux médicaments », s’est présenté de lui-même devant le juge vendredi 27 avril à la surprise générale. Il est ressorti libre, le juge des libertés à refuser de le placer en détention parce qu’il est député. Il y a un préalable, l’autorisation du bureau de l’Assemblée nationale ou du Parlement. Cette autorisation n’existe pas pour l’instant. Il avait pris la fuite depuis le déclenchement de l’affaire. En remontant une filière de trafic de produits pharmaceutiques, la police est tombée sur ses entrepôts et y a saisi plusieurs tonnes de produits. La suite des enquêtes l’accable et le procureur demande la levée de son immunité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here