Le président guinéen, qui ne s‘était pas encore publiquement prononcé dans le cadre de l’affaire Bolloré, vient de briser le silence. Le numéro 1 guinéen est dans tous ses états. Il compte déposer une plainte en France pour ‘‘dénonciation calomnieuse’‘. Cette décision semble aller à contre-courant de celle de son ministre de la Justice, qui exprimait pourtant son désir de ‘‘collaborer avec la France’‘. Les détails.

Ce jeudi, face à la presse (dans le cadre de la journée mondiale pour la liberté de la presse), le président Condé s’est exprimé sur l’affaire Bolloré, du nom du milliardaire français mis en examen pour ‘‘corruption d’agent public étranger’‘, ‘‘complicité d’abus de confiance’‘ et ‘‘faux et usage de faux’‘.

C’est surtout le récent classement de Reporters sans frontières qui a fait réagir monsieur Condé. Classée par l’ONG à la 104e place en termes de liberté de la presse, la Guinée voit son image ternie. Le président Condé (qui accuse les journalistes de son pays de salir l’image de la Guinée) à quant à lui fait un parallèle avec le dossier Bolloré.

« Aucun de vous n’a cherché ici à savoir quelle est la vérité. Je vais porter plainte en France pour dénonciation calomnieuse. J’ai décidé de porter plainte, mais vous qu’est-ce que vous faites ? Vous continuez à casser l’image du pays », a-t-il lâché face aux journalistes.

Quant à la question de savoir quand, et surtout, contre qui monsieur Condé compte porter plainte, maître Boucounta Diallo, l’un de ses avocats, répond comme suit : ‘‘il faut d’abord être certain d’obtenir une décision définitive des juridictions françaises qui pourraient aller dans le sens d’innocenter les personnes qui étaient visées.’‘

Et le juriste d’ajouter qu’‘‘à partir de là, ces personnes sont fondées à poursuivre en justice pour dénonciation calomnieuse les auteurs de cette plainte. Mais il est nécessaire de disposer des éléments du dossier qui, pour le moment, à cause du secret de l’instruction, sont forcément indisponibles’‘.

avec africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here