Plus de 3,7 millions d’électeurs sont appelés aux urnes, ce dimanche 6 mai au Liban, pour élire 128 députés, à égalité entre musulmans et chrétiens, neuf ans après le dernier scrutin législatif et trois prorogations controversées du mandat de la Chambre. La guerre en Syrie et l’absence de consensus sur la loi électorale n’ont cessé de retarder le scrutin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here