La Cour suprême de la Guinée Equatoriale a confirmé la dissolution du principal parti d’opposition du pays. Le parti Citoyens pour l’Innovation, la principale formation politique d’opposition en Guinée Equatoriale est interdite dans le pays selon la Cour suprême.

De longues peines d’emprisonnement à l’encontre de 21 de ses membres ont aussi été confirmées. Le 26 février, la justice équato-guinéenne a prononcé la dissolution du principal parti d’opposition.

Il est reproché au seul mouvement contestataire qui siège encore au Parlement d’avoir porté atteinte à la sécurité de l’Etat. Le parti est accusé d’avoir participé à des actes de violence avant les élections de 2017.

De leur côté, l’opposition a dénoncé « une décision honteuse ». Un avocat du parti Citoyens pour l’Innovation a qualifié la décision du tribunal tombée lundi de honte.

Les groupes de défense des droits humains affirment que la corruption, la pauvreté et la répression ont prospéré sous la présidence de Teodoro Obiang Nguema, au pouvoir depuis 1979.

Pour mémoire, en janvier, le gouvernement a déclaré qu’il avait déjoué une tentative de coup d’Etat menée par des mercenaires.

Baye Bacar NDAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here