Le Portugal a décidé de renvoyer aux autorités de Luanda le procès pour corruption de l’ex vice président Manuel Vicentes, source de tensions diplomatiques entre les deux pays, apprend-on.

L’ex Vice Président Manuel Vicente, qui était à la tête de la compagnie pétrolière nationale Sonangol à l’époque des faits , a été mis en accusation dans une affaire de corruption visant un magistrat portugais arrêté en février 2016 et actuellement assigné à résidence .

Il est soupçonné par le ministère public portugais d’avoir corrompu le procureur Orlando Figueira, en lui versant la somme de 763.500 euros pour que ce dernier classe deux enquêtes ouvertes en 2011, dans lesquelles il était soupçonné de blanchiment d’argent.

Pour éviter que M. Vicente soit jugé par contumace,ses avocats portugais et la justice angolaise avaient demandé que la partie de l’affaire qui le concerne soit transférée vers l’Angola , au refus du ministère public qui estimait que « les autorités angolaises ne donneraient pas suite à la procédure » .

Finalement , vendredi , la cour d’appel de Lisbonne a accepté de transférer le procès vers l’Angola , qui avait été source de crispation entre les deux pays.

 

Baye Bacar NDAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here