Des doses de vaccins contre le virus Ebola seront expédiées en République démocratique du Congo au fur et à mesure qu’augmentera le nombre de cas suspects, a annoncé ce vendredi le patron de l’OMS.

La décision de l’Organisation mondiale de la santé est la conséquence d’un accord obtenu jeudi par téléphone avec le ministre congolais de la Santé, a écrit le directeur général de l’OMS, Tedros Ghebreyesus, sur son compte Twitter. Mais doit encore notifier une autorisation à l’OMS afin que les vaccins soient effectivement délivrés dans les prochains jours, a déclaré lors d’une conférence de presse à Genève le Dr Peter Salama, le chef des services d’urgence de l’OMS.

Il n’y a pas de traitement spécifique pour Ebola. Mais un nouveau vaccin expérimental s’est avéré très efficace, bien que les quantités soient actuellement limitées.

Cette option permettra de circonscrire dans les plus brefs délais l‘épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo qui a entraîné un nouveau cas, contre 11 cas de fièvre hémorragique enregistrés selon le ministre de la Santé. L’organisation sanitaire craint notamment l’infection effrénée des agents de santé dans des hôpitaux aux infrastructures précaires.

En 2014, l’OMS a été sévèrement critiquée pour sa gestion insuffisante et négligée de la maladie à virus Ebola qui a ravagé nombre de pays de l’Afrique de l’Ouest, faisant quelque 11 000 morts.

Vendredi, l’OMS a jugé “élevé” le risque de propagation de l‘épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) et annoncé qu’elle se préparait au “pire des scénarios”.

avec africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here