En Afrique du Sud, la maire du Cap, Patricia de Lille, a été démise de ses fonctions mardi 8 mai. Elle était en conflit avec son parti, l’Alliance Démocratique, qui l’accusait de mauvaise gestion de la ville et de népotisme depuis des mois. Patricia de Lille a même été exclue du parti, alors que cette figure de la lutte contre l’apartheid en était sûrement la personnalité la plus populaire. C’est un énième revers pour l’Alliance démocratique, qui enchaîne les crises.
Cinq jours après son éviction de la mairie du Cap, Patricia de Lille prépare sa contre-attaque. Celle qui fut pendant longtemps la seconde personnalité politique préférée des Sud-africains a porté plainte contre l’Alliance Démocratique. Selon elle, son éviction est illégale.

avec rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here