Le gouvernement vient de rétablir la taxe sur l’importation des documents religieux comme la Bible et le Coran. Les religieux dénoncent une mesure visant à priver les populations de « la nourriture de l‘âme ».

“Ce gouvernement est allé trop loin dans sa collection de taxes. Comment pouvez-vous taxer la parole de Dieu ? Il devrait plutôt venir en aide à la publication de ces documents “, a déclaré hier Ramathan Mugalu, secrétaire général du Conseil suprême musulman de l’Ouganda.

Même son de cloche du côté de son homologue chrétien, Stanley Ntagali, archevêque catholique d’Ouganda qui s’oppose à ce que des documents religieux (Bible, Coran, recueils de cantiques ou prières, etc.) soient taxés à l’importation comme à l’exportation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here