Les choses vont mal à la Fédération tchadienne de football. À couteaux tirés, le président de l’instance et son vice s’imputent d’importants détournements de fonds.

Passe d’armes entre Moucktar Mahamoud, président de la Fédération tchadienne de football (Ftfa) et Brahim Foullah, son vice-président. Ce dernier a été suspendu de ses fonctions le vendredi 11 mai. Il est accusé par ses supérieurs d’un détournement de 150 millions de francs CFA censés revenir aux clubs de football qualifiés pour les compétitions africaines il y a de cela deux ans.

Mais, coup de théâtre, face à la presse ce samedi, Brahim Foullah a pointé du doigt une grosse filière de corruption au sein de la Fédération. Il évoque exactement 780 millions de francs qui seraient sortis de façon illicite des caisses de l’instance.

En principal accusé, le président de la fédération, Moucktar Mahamoud. “J’ai en ma possession des documents très compromettants venant de la FIFA qui le [le président de la FTFA, ndlr] somment instamment de justifier la destination de plus de 780 millions Fcfa, objet de financement très détaillé”, assuré le vice-président de la FTFA, sans en dire davantage.

Quant aux faits qui lui sont reprochés, M. Foullah reconnaît certes avoir encaissé auprès du Trésor tchadien les 150 millions de FCFA, mais dit les avoir consacrés aux “frais de transport de deux clubs tchadiens qualifiés pour les compétitions africaines”. “Toutes les pièces comptables sont là”, a-t-il martelé.

En plus de sa suspension jusqu‘à la prochaine assemblée générale, la Fédération entend porter plainte contre lui. Une démarche que l’accusé compte lui-aussi adopter, “pour rétablir les faits”.

avec africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here