Au Liberia, la vice-présidente du pays, Jewel Howard Taylor, a demandé pardon à son chef, le Président George Weah, pour ses voyages à l’étranger sans permission.

La déclaration de Taylor fait le lundi dernier dans une émission intervient suite à des informations selon lesquelles elle aurait des relations tendues avec Weah.

En décidant de se ronon e prononcée sur cette affaire et assurée que l’impasse est à présent résolue, la vice-présidente a affirmé que le désaccord entre elle et le Président Taylor est le résultat de ses voyages à l’étranger sans l’en informer. Elle a reconnu que ses voyages ont fini par créer un climat de méfiance à la tête de l’exécutif.

Après s’être excusée, elle a promis d’être une vice-présidente obéissante et respectueuse des lois avec l’espoir que le Président Weah lui pardonnerait le faux pas.

Le National Patriotic Party (NPP) de Taylor s’est jointe au Liberia People Democratic Party (LPDP) pour former la coalition Congress for Democratic Change (CDC) mais après les premiers mois d’exercice de pouvoir, certains militants du parti de la vice-présidente ont prétexté avoir été laissées dans les nominations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here