Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé samedi avoir apporté 7,5 tonnes de “médicaments et produits médicaux” aux déplacés et retournés victimes des violences au Kasaï dans le centre de République démocratique du Congo.
Les chiffres avancés par le HCR sont énormes : en une année de violences à partir de septembre 2016, 1,4 million de personnes ont quitté leurs lieux de vie, certains sont rentrés chez eux mais tous vivent dans la précarité.
“Les premiers lots de médicaments et produits médicaux ont été officiellement remis au partenaire Caritas à Kananga pour les structures de santé sélectionnées au Kasaï Central”, précise un communiqué du HCR.
Ce don de 7,5 tonnes est composé de “médicaments anti-malaria, d’antibiotiques, d’ anti-inflammatoires, de solutés, d’antalgiques et de vermifuges pour lutter contre les principales maladies enregistrées”.
Il vise à approvisionner en médicaments et produits médicaux plusieurs hôpitaux et centres de santé des provinces du Kasaï, du Kasaï-central et du Kasaï-oriental où les violences avaient éclaté en septembre 2016, un mois après la mort d’un chef traditionnel Kamuina Nsapu tué par des militaires.
avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here