Les présidents des six partis politiques membres du RHDP signataires de l’accord politique devant aboutir à la création du parti unifié auraient reçu chacun la somme de 40 millions de FCFA et un véhicule, pour l’organisation de leur congrès extraordinaire ou convention.

Depuis quelques jours, des informations en notre possession font état de ce que ces sommes d’argent reçues par ces leaders politiques ainsi que le véhicule seraient le fruit des ivoiriens et proviendraient de la Présidence de la République.

En effet selon le site Koaci.com, le MFA, le PIT, UPCI, le RDR, l’UDPCI et peut être le PDCI aurait bénéficié de cette largesse du pouvoir en place.Si tel était le cas, l’argent du contribuable a été donné aux responsables de 6 partis politiques sur une pléthore pour se prononcer sur la création d’un parti politique unifié.

Malheureusement, l’UPCI bien qu’ayant reçu l’argent et le véhicule a dit non au parti unifié à son congrès extraordinaire tenu le 28 avril dernier. En attendant que le PDCI, ne se prononce officiellement, le Président de l’UPCI, Maître Soro Brahima est aujourd’hui l’homme à abattre.

Ces détracteurs annoncent même que ses jours sont désormais comptés parce qu’il a défié le « chef » et a refusé de se faire « acheter » comme certains leaders de la coalition.

A l’exception de l’UPCI qui a dit non au parti unifié, l’UDPCI, le MFA, le PIT et le RDR ont donné leur accord au cours de leur congrès extraordinaires.

Seul le PDCI ne s’est pas encore prononcé officiellement, à ce jour. Et si cette formation politique suivait l’exemple de l’UPCI en disant non, est-ce que les jours de Bédié seraient comptés ?

Difficile de répondre en ce moment à cette question, le temps nous situera.

Baye Bacar NDAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here