Le bilan s’alourdit dans l‘épidémie d’Ebola que subit la République démocratique du Congo. Deux nouveaux décès ont été enregistrés de même que sept cas confirmés, a rapporté le ministère de la Santé.

L’un des décès a été répertorié dans la capitale provinciale de Mbandaka, première zone urbaine frappée par la maladie à virus Ebola en RDC. Quant au second, il s’agit d’une infirmière décédé dans le village de Bikoro qui a enregistré le premier cas de la récente épidémie dans le pays. Le bilan de l‘épidémie déclaré il y a quatorze jours se chiffre dès lors à 28 morts pour 56 de contamination confirmés ou suspects.

Ces derniers développements interviennent alors que le pays a débuté une campagne de vaccination à Mbandaka. La campagne qui espère circonscrire rapidement l‘évolution de la maladie vise dans un premier temps “les agents de santé” ainsi que “les contacts des malades, et les contacts des contacts”, a expliqué le directeur du programme élargi de vaccination Guillaume Ngoie Mwamba.

Les autorités sanitaires congolaises se veulent pour ainsi dire optimistes quant à l’efficacité du vaccin envoyé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) la semaine dernière.

Lors de l‘épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest en 2013, “toutes les personnes qui ont reçu ce vaccin pendant la période d’incubation n’ont pas développé la maladie”, a déclaré le ministre Ilunga, faisant référence aux résultats obtenus en Guinée.

La République démocratique du Congo en est à sa neuvième épidémie d’Ebola depuis que la maladie y a été découverte pour la première fois en 1976. Rapidement circonscrite, celle de 2017 a officiellement fait quatre morts.

Avec Agences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here