Les autorités zambiennes vent debout contre la consommation outrancière d’alcool dans le pays. Pour y remédier, elles viennent de mettre sur pied un plan national contenant de nombreuses restrictions. Annonce faite ce mercredi lors d’un point-presse par Dora Siliya, la porte-parole du gouvernement, par ailleurs ministre de l’Information et de la Communication

Les Zambiens sont connus pour leur appétence à l’alcool. Selon la ministre, un rapport de l’Organisation mondiale de la santé dont elle n’a pas précisé la date indique que 42 % des femmes en Zambie sont alcooliques, faisant d’elles les plus grandes consommatrices d’alcool dans le monde.

Une tendance qui inquiète Lusaka, notamment en ce qui concerne les effets de l’alcool sur sa population – augmentation de la violence basée sur le genre, perte d’emploi, “promiscuité” et faible poids à la naissance. “C’est un très grand défi parce que les femmes sont considérées comme une force pour aider à réduire l’alcoolisme et prévenir les dommages liés à l’alcool chez les enfants”, a souligné la porte-parole du gouvernement.

La politique nationale qui attend d‘être transformée en loi pour une mise en œuvre efficace, souffre toutefois de quelques ambiguïtés. La principale étant relative à la politique que le gouvernement compte mettre en place avec les brasseries traditionnelles. Ces dernières produisent certes des boissons très populaires, mais dont la teneur en alcool reste inconnue.

avec africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here