Les Présidents Faure Gnassingbé du Togo et Ali Bongo Ondimba du Gabon se sont rencontrés hier jeudi à Libreville et ont abordé les questions d’ordre bilatérale, sous régionale, économique mais aussi sécuritaire, apprend-on de la presse togolaise;

Les deux Présidents, qui sont respectivement Président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de la et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) ont échangé sur les préparatifs du sommet conjoint de ces deux organisations sous-régionales qui pourrait avoir lieu en juin ou juillet prochain dans la capitale gabonaise ou togolaise.

En parlant de la visite de son homologue Gnassingbé chez lui à Libreville, le chef de l’Etat gabonais a publié que « En nos qualités respectives de Président Bongo en exercice de la CEEAC & de la CEDEAO, nous avons abordé de nombreux sujets d’intérêt commun, dont l’économie et la sécurité ».
Pour sa part, le Président Gnassingbé a publié sur Twitter que « nous avons eu des échanges liés à la consolidation de la coopération entre nos deux pays et le renforcement des relations entre les deux organisations sous régionales CEDEAO et CEEAC ».

En coulisse, il ressort que les questions d’ordre sécuritaire international, ainsi que le renforcement des échanges économiques entre le Gabon et le Togo ont principalement été les sujets de discussion.

Quant au sommet prévu de longues dates entre les deux communautés sous régionales, il se profile enfin à l’horizon et aura pour but de mettre en commun les efforts des dirigeants des deux sous-régions africaines pour lutter plus efficacement contre le terrorisme qui sévit dans leurs zones géographiques respectives.

Les dirigeants de la CEDEAO et de la CEEAC profiteront du sommet à venir pour parler de la piraterie maritime afin de prendre des mesures sécuritaires qui pourront permettre de sécuriser leurs espaces contre les pirates.
Baye Bacar NDAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here