La championne sud-africaine Caster Semenya a tordu le cou à la polémique, courant le 800 mètres féminin et réalisant la meilleure performance de l’année lors de la ligue de diamant en Oregon, aux États-Unis.

Semenya, dont la carrière de demi-fond pourrait être menacée en raison d’une nouvelle règle de l’IAAF sur l’hyperandrogénie, a réalisé une minute 55 courant le 800m le plus rapide sur le sol américain.

La nouvelle règle de l’IAAF, qui devrait entrer en vigueur en novembre, imposerait à la sud-africaine la prise de médicaments afin de limiter son niveau de testostérone, ou encore le passage d‘épreuves sur de plus longues distances. La championne n’a perdu aucune course sur le 800 m depuis 2015.

Interrogée sur la nouvelle règle que l’Afrique du Sud pourrait contester devant le Tribunal Arbitral du Sport, la double championne olympique a observé le silence radio.

Après avoir signé des autographes, en faisant un tour d’honneur pour célébrer sa victoire, Semenya a laissé entendre qu’elle pourrait un jour courir le marathon.

La triple championne du monde a également révélé son intention de battre le record du monde du 800 mètres féminin. Record de 1 mn 53 sec 28 centièmes, établi par Jamila Kra Toch Vilova en Tchécoslovaquie, en 1983.

Avec Reuters 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here