Au Sénégal un nouveau candidat pour la présidentielle 2019 se signale. Il s’agit de l’ancien ministre de l’énergie Samuel Sarr, qui a partagé avec la presse son programme et ses ambitions pour le Sénégal. 

Et sans perdre de temps, l’ancien ministre de l’Energie sous Wade et leader du parti Libéralisme social sénégalais (Lss) indique qu’il veut faire mieux que Macky Sall.

«En 2012, le candidat élu proposait 500 mille emplois une fois élu, a rappelé Samuel Sarr. Même si cette ambition était réalisée que représente 500 mille emplois pour une population de plus de 15 millions d’habitants majoritairement constituée de jeunes et de femmes », marginalise-t-il,

Et d’ajouter : « l’originalité de notre démarche, la générosité qui la porte, la volonté politique qui la  sous-tend découlent à l’évidence des fondements de notre parcours et de notre engagement pour un développement inclusif et durable à l’horizon 2029.»

Poursuivant, il annonce que la colonne vertébrale du programme économique de notre coalition sera fondamentalement axée sur l’agriculture et ses activités connexes.

« Une place primordiale sera accordée à l’éducation et à la formation professionnelle, repensées dans un sens endogène et plus inclusif ayant pour axe fondamental, la patience et la technique avec une politique budgétaire rationnelle pour l’atteinte optimale des objectifs visés.», dit-il, promettant de valoriser «l’élève et l’enseignant pour une meilleure stabilité du système».

Baye Bacar NDAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here