Annoncée le 24 mai dernier, la vente aux enchères en ligne de la mine de diamant de Lerala, au Botswana, a finalement eu lieu ce jeudi.
Le montant de la transaction est estimé à 8,1 millions de dollars. “L’offre la plus élevée était de 8,12 millions de dollars et elle a été acceptée. Nous devons maintenant attendre de traiter la transaction et confirmer la vente finale lorsque l’argent sera payé”, a déclaré le syndic-liquidateur provisoire de la mine, Kopanong Thekiso sans pour autant révéler le nom de l’acquéreur.
La mine, qui était détenue par Kimberley Diamonds, une entreprise privée australienne, regorge d’une réserve estimée à cinq millions de tonnes d’une teneur de 31 carats pour 100 tonnes.
Mais, Kimberley Diamonds a dû fermer la mine l’année dernière en raison de coûts d’exploitation élevés et de faibles ventes. En 2016, la mine avait produit environ 59 000 carats de diamants, alors que le challenge était d’atteindre 357 000 carats par an, sur une durée de vie de 7 ans.
Cette vente aux enchères comprend cinq pipes de kimberlites d’une superficie de 0,16 ha à 2,35 ha, des droits miniers, une usine de traitement de 200 t/h, un générateur diesel de 4,2 mégawatts et d’autres actifs.

avec africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here