Plus d’un millier de manifestants ont dénoncé samedi à Ouagadougou l’introduction des OGM au Burkina Faso, défendant “une agriculture saine et indépendante” dans ce pays sahélien d’Afrique de l’Ouest.

Majoritairement vêtus de tee-shirts rouges et noirs, les manifestants ont défilé au cœur de la capitale en scandant : “OGM, on n’en veut pas”, ou “Monsanto, dégage”.

Certains portaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : “Stop à toutes ces manipulations génétiques et criminelles”, “Monsanto, Malaria Target et Bill Gates, hors de l’Afrique”.

avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here