Le groupe islamiste somalien Al Shabaab a repris une petite ville du centre du pays désertée par les troupes gouvernementales, ont annoncé samedi des habitants.

De nouveaux combats ont à nouveau éclaté vendredi soir dans la ville de Muqokori, à environ 300 kilomètres au nord de la capitale Mogadiscio, près d’un mois après que les troupes gouvernementales ont renversé les insurgés.

“Al Shabaab a attaqué de divers côtés. Après une heure de combats, les forces gouvernementales sont parties et al Shabaab a pris le contrôle “, a déclaré à Reuters Hussein Nur, un ancien de la région.

47 soldats du gouvernement seraient morts dans les combats, selon l’annonce du groupe militant.

“Nous avons leurs cadavres”, a déclaré Abdiasis Abu Musab, le porte-parole des opérations militaires d’Al Shabaab, ajoutant qu’ils avaient capturé quatre véhicules et des dizaines d’armes.

Une information non-confirmée par l’armée qui dément l’information selon laquelle elle aurait fui devant al shabaab. Les soldats se seraient repliés pour des raisons stratégiques.

“Il n’y avait que quelques soldats et ils ont quitté la ville pour des raisons tactiques”, a déclaré le commandant Abdullahi Aden à Reuters, ajoutant que leurs positions étaient renforcées.

Les militants d’Al Shabaab essaient de renverser le gouvernement central somalien soutenu par l’Occident et gouverner le pays de la Corne de l’Afrique selon une interprétation stricte de la loi islamique.

Le groupe a été expulsé de Mogadiscio en 2011 et a depuis été chassé de la plupart de ses autres bastions à travers le pays.

Mais ils restent une menace redoutable, attaquant fréquemment des cibles civiles et militaires à Mogadiscio et dans d’autres villes de Somalie.

D’autre combattant de groupe rebelle ont également attaqué une base militaire dans la région semi-autonome du Puntland ce même vendredi, tuant plusieurs soldats.

avec reuters

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here