Lors de leur le président congolais Denis Sassou-Nguesso et le ministre français des Affaires étrangères ont abordé plusieurs sujets dont la situation qui prévaut en RDC. Pour les deux hommes d’Etat, seul le respect de l’accord dit de la Saint-Sylvestre devrait aider ce géant d’Afrique centrale à sortir de la crise politique qui le frappe depuis près de deux ans.

C’est un Jean-Yves le Drian visiblement satisfait qui est sorti ce matin du Palais du peuple de Brazzaville au terme d’un entretien qu’il a eu avec le Chef de l’Etat congolais Denis Sassou-Nguesso. Tant les relations  entre Brazzaville et Paris sont « fluides », selon l’expression du ministre français des Affaires étrangères comme pour balayer les allégations faisant état du caractère « compliqué » des relations entre les deux pays.

Mais, il y a eu un autre motif de satisfaction du chef de la diplomatie française qui a expliqué que son pays a la même position que le Congo sur la RDC. « En ce qui concerne la RDC, il y a des accords de la Saint-Sylvestre. La France estime que ces accords doivent être respectés. Je constate que c’est aussi la position du président Macron et celle du président Sassou N’Guesso », a expliqué le Drian.

Conclu sous l‘égide de l‘Église catholique le 31 décembre 2016, cet accord entre pouvoir, opposition et société civile prévoyait notamment l’organisation des élections générales dont la présidentielle en décembre 2017. Mais, les élections n’ont plus eu lieu et le président Kabila dont le mandat avait pris fin en novembre 2016 devait continuer de diriger le pays.

avec africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here