En Côte d’Ivoire, le décret de limitation d’age des véhicules importés, a fini par allumer la colère de revendeurs basés en France. Cette fois ci ça n’est pas pour une affaire de Gbagbo ou de Ouattara qu’elle se prépare à être secouée.
A l’appel d’ivoiriens de la diaspora concernés par le décret limitant l’age d’importation de véhicules en Côte d’Ivoire (5 ans pour les véhicules de type tourisme, ndlr) qui s’appliquera à compter du 1er juillet prochain, l’Ambassade du pays en France servira de lieu de rassemblement de contestataires dudit décret.
Le vendredi 22 juin prochain, ceux qui pour la plupart vivent de cette activité entre les deux pays, appellent à une grande marche à Paris, devant la représentation diplomatique ivoirienne en France située sur l’avenue Raymond Poincaré.
A la lecture du tract transmis, nous relevons que, pour ses contestataires, le décret détruit « un mode d’investissement en Côte d’Ivoire » et qu’il apparait comme une mesure prise « contre les ivoiriens ».
Enfin, pour les trois signataire du document, Hamed Konaté, Amiral Blindé et Souley de Paris, le marché des véhicules d’occasion est « en plein essor » et il offre « une seconde vie aux véhicules d’occasion ».
Baye Bacar NDAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here