En République de Guinée, la grève lancée par les principaux syndicats pour protester contre l’augmentation du prix du carburant a été largement suivie sur l’ensemble du territoire national. Le gouvernement n’a pas, pour autant, réagi pour le moment. 

L’intersyndicale formée de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG), et de l’Union syndicale des travailleurs (USTG) observent une grève depuis le début de cette semaine .

Le mot d’ ordre a été suivie sur tout le territoire. Ce mercredi , les gares routières de transports interurbains et internationaux sont restées fermées ainsi que les banques , d’après les médias.

En cause , le prix de carburant est passé de huit mille francs guinéens à 10000 F Guinéen.
Le gouvernement a déclaré que des négociations auront lieu avec les partenaires sociaux sur les mesures d’accompagnement.

Cependant , le ministre des hydrocarbures, Diakaria Koulibaly, précise que cette hausse de prix du carburant n’est pas le fait du Gouvernement.

Reste à savoir si le gouvernement cédera aux exigence des syndicats, comme çà été le cas avec les prix des produits pétroliers.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here