Un train qui transportait 360 passagers dans la région de Tekirdag, dans le nord-ouest de la Turquie, a déraillé ce dimanche 8 juillet. Selon un dernier bilan du ministère de la Santé, 24 personnes ont été tuées et 124 autres blessées. Des pluies récentes ont rendu les terrains des environs boueux et le sol s’est dérobé sous les rails.

Le train provenait de Kapikule, à la frontière bulgare, et se rendait à Istanbul quand six de ses voitures ont déraillé à proximité du village de Sarilar. « L’accident s’est produit en raison de mauvaises conditions climatiques », a expliqué Mehmet Ceylan, le gouverneur de Tekirdag, ville située à 120 km à l’ouest d’Istanbul. Un glissement de terrain est à l’origine du déraillement, a confirmé dans la soirée le ministère des Transports. La région a connu d’abondantes pluies ces derniers jours.

Plus d’une centaine d’ambulances et des hélicoptères de l’armée ont été dépêchés sur les lieux. Les images télévisées montraient plusieurs voitures couchées sur le côté et des victimes emmenées sur des brancards.

Le président Recep Tayyip Erdogan, qui entame lundi un nouveau mandat de cinq ans avec des pouvoirs élargis, a été informé de la situation et a fait part de ses condoléances aux victimes, selon l’agence étatique Anadolu.

La Turquie a entrepris ces dernières années de moderniser son réseau ferroviaire, construisant plusieurs lignes à grande vitesse. Le train accidenté semblait circuler sur une des vieilles lignes ferroviaires à voie unique.

Plusieurs accidents mortels se sont produits sur le réseau ferré turc ces dernières années. En janvier 2008, neuf personnes sont mortes dans un déraillement provoqué par des rails défectueux dans la région de Kutaha, au sud d’Istanbul. En juillet 2004, 41 personnes avaient été tuées et 80 blessées dans le déraillement d’un train à grande vitesse dans la province de Sakarya, dans le nord-ouest du pays.

 

Avec agences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here