Pour l’Union africaine (UA), la normalisation des relations entre l‘Éthiopie et l‘Érythrée est un pas important vers la paix et la sécurité dans la région de la Corne de l’Afrique et même dans tout le continent. Un point de vue partagé par l’Union européenne (UE).

C’est ce qu’on pourrait appeler la marche inexorable vers une paix durable. Ce n’est donc pas pour des prunes que l‘Éthiopie et l‘Érythrée sont ces derniers temps en vedette aussi bien dans les médias qu’au sein des institutions ou puissances étrangères.

À l’instar de l’UA et de l’UE qui ont publié ce lundi 9 juillet des déclarations félicitant toutes « la normalisation des relations » entre les deux nations.

«Le processus de normalisation en cours entre l‘Érythrée et l‘Éthiopie est une étape importante dans le programme visant à faire défintivement les armes de l’Afrique dès 2020 », peut-on lire dans la déclaration de la Commission de l’UA signée de son président Moussa Faki Mahamat.

« Rompre avec une impasse de vingt ans dans les relations bilatérales, cela ouvre des perspectives de réconciliation sans précédent et ouvre la voie à une coopération et à une stabilité régionale accrues dans la Corne de l’Afrique », a écrit Federica Mogherini,vice-présidente de la Commission de l’Union européenne.

Des messages de félicitations adressés quelques heures après la visite à Asmara du Premier ministre éthiopien. Dans la capitale érythréenne, Abiy Ahmed et le président Isaias Afwerki ont signé un accord contenant cinq points destiné à mettre fin à une guerre de vingt ans ayant fait plus de 70 000 victimes humaines dans les deux camps.

Ce qu’on pourrait désormais appeler « Engagement d’Asmara » se résume en quelques points. La fin de la guerre ; une étroite coopération politique, économique, sociale, culturelle et de sécurité ; une reprise des échanges commerciaux, économiques et diplomatiques ; une mise en œuvre du processus de délimitation des frontières ainsi qu’une contribution des deux pays à la consolidation de la paix régionale

Plutôt que de dormir sur leurs lauriers, les deux anciens frères ennemis sont loin de stopper avec les gestes d’apaisement. Comme ils en ont déjà gavé le monde entier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here