Israël: la justice suspend un plan d'expulsion de milliers d'Africains

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a été interrogé mardi par la police concernant son implication présumée dans un scandale de corruption centré sur le géant israélien des télécommunications Bezeq.

Le cas, baptisé « Affaire 4 000 », enquête sur des allégations selon lesquelles Netanyahou aurait fait des concessions à l’actionnaire majoritaire de Bezeq, Shaul Elovitch, en échange d’une couverture médiatique positive de lui et de son épouse Sara sur le site d’information Walla.Shaul Elovitch devrait quant à lui être également interrogé mardi dans cette affaire.Selon les médias, les policiers ont interrogés M. Netanyahou suite à de nouvelles preuves fournies par son ancien conseiller Nir Hefetz.

En mars dernier, M. Hefetz a accepté de devenir témoin d’Etat dans l’Affaire 4000, et plus généralement dans les affaires de corruption présumée visant le Premier ministre israélien.

Hefetz est soupçonné pour sa part d’avoir servi d’intermédiaire entre Benyamin Netanyahou et les responsables de Bezeq et Walla. Il est également soupçonné d’avoir tenté de corrompre un juge à la retraite afin de bloquer une enquête sur Sara Netanyahou au sujet d’une utilisation abusive présumée de fonds publics.Netanyahou a déjà été interrogé plusieurs fois par la police israélienne concernant les différentes affaires le concernant et a toujours clamé son innocence.

avec i24

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here