En Guinée, les forces sociales étaient dans la rue ce mardi. Elles ont marché pour protester contre la hausse du prix du carburant à la pompe.

Le gouvernement guinéen continue a rencontré des ennuis concernant l’augmentation du prix du carburant à la pompe.

Après la marche pacifique de la société civile du mardi 10 juillet 2018, elle a à travers le mouvement “débout citoyen” déclenché une journée ville morte ce mercredi 11 juillet sur toute l’étendue du territoire national.

Cette décision des organisations non étatique intervient au troisième jour de la deuxième semaine de grève perlée à l’appel de l’inter-centrale syndicale l’USTG-CNTG.

Cette initiative pour contester la décision de la hausse du prix du carburant à la pompe, est soutenue par plusieurs acteurs de la société civile.

Rappelons que depuis le 1er juillet le gouvernement a unilatéralement augmenté le prix du carburant passant de 8 à 10 mille francs guinéens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here