Costume sur mesure, marche sur tapis rouge aux bras d’une belle femme suivi d’un bain de foule pour le futur président. Ramora Favori n’est pas un candidat comme les autres à l‘élection présidentielle à Madagascar.

L’humoriste à travers son clip intitulé « Demi-tour dia vita » qui signifie « C’est gagné d’avance » parodie plutôt les réels candidats à la présidentielle prochaine à Madagascar. Dans un humour cinglant, le comédien pointe d’un doigt accusateur les politiciens à qui il reproche de faire de fausses promesses au peuple tout en profitant seuls des ressources du pays.

« Je vis avec les gens dans les quartiers populaires. Aucun artiste à Madagascar ne connaît mieux que moi les conditions de vie de ces gens. Je sais parfaitement qu’ils souffrent », déclare t-il

Ramora Favori est connu à Madagascar pour ses coups de gueule. En trois semaines, le dernier clip de l’humoriste a comptabilisé 200 mille vues sur Facebook. Un véritable buzz, dans un pays où seulement 5 % de la population a accès à internet.

Des ambitions présidentielles

Santatra Michel Nomenjanahary, agent de sécurité explique : « les politiciens sont des menteurs. notre ancien Président a dit qu’en trois mois, il n’y aurait plus de délestage à Madagascar. Et Ramora a vraiment rappelé cette promesse non tenue sur les coupures de courant. »

Le clip de Favori amuse même les politiciens. Pour le président du parti pro-pouvoir et du sénat, Rivo Rakotovao, la réalité dépeinte par le comédien n’est qu’un cliché. « C’est l’Etat qui est pauvre ! Les fuites de capitaux, les non-paiements, l’informel et tout ça. Il faut se battre et ça c’est une politique. On ne peut pas être réducteur, en disant, les politiciens allez dehors ! »

Derrière l’humour de Ramora Favori se cache une réelle ambition : être candidat à la prochaine élection présidentielle. Il pense pouvoir faire la différence et répondre aux réelles préoccupations de la population malgache. Son programme : baisser les frais de bus, créer des autoroutes, installer la télévision satellite dans les bidonvilles et ne pas s’accaparer les ressources naturelles.

Mais pour le moment, Ramora Favori est prêt à vendre sa chanson au candidat qui aura un bon programme et qui lui proposera une belle somme d’argent.

Avec Africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here