Bien qu’ayant fait une douzaine de blessés, l’explosion de ce jeudi 12 juillet à l’aéroport du Caire en Égypte n’a eu aucune conséquence sur le trafic aérien. C’est l’assurance donnée par le ministère égyptien  de l’Aviation civile.

 

On en sait désormais un peu plus sur cette explosion qui s’est produite dans un réservoir chimique près de l’aéroport du Caire, dans l’est de la capitale égyptienne. Le bilan provisoire fait état de quelque douze blessés qui ont “transportés à l’hôpital pour être soignés”, d’après des sources sécuritaires.

 

S’agissant de la (ou des) cause (s), c’est « la hausse de la chaleur qui a provoqué cette explosion », selon la déclaration de Tamer el-Refaï, porte-parole de l’armée sur son compte Twitter officiel. L’explosion a eu lieu dans un réservoir d’une entreprise spécialisée dans les « industries chimiques » et située dans un périmètre contrôlé par l’armée. Et non « à l’intérieur de l’aéroport », a précisé le ministère de l’Aviation civile.

 

«Le trafic aérien se poursuit »

En outre, « le trafic aérien se poursuit. Les vols au départ et à l’arrivée ne sont pas affectés », a déclaré le porte-parole du ministère, Bassem Abdel-Karim, dans un communiqué comme pour rassurer les voyageurs et/ou touristes parfois hantés par les attentats terroristes.

 

L‘Égypte est régulièrement la cible d’attaques et attentats suicides de jihadistes. L’un des attentats les plus meurtriers reste celui qui a fait plus de 300 morts dans une mosquée en novembre dernier. L‘État égyptien exécute depuis le début de cette année l’opération « Sinaï 2018 » visant à neutraliser les jihadistes. Quelques résultats encourageants sont enregistrés puisque plus de 200 terroristes ont été tués (contre une trentaine de soldats) depuis le début de Sinaï 2018.

avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here