C’est sur une scène artistique en Pologne que des albinos tanzaniens ont porté leur message anti-discrimination. La troupe d’artistes albinos menée par Tito David Ntanga artiste et activiste a dénoncée l’exclusion, la discrimination et la violence dont certains d’entre eux sont confrontés dans leur pays d’origine.

“Certaines personnes peuvent dire, les gens avec l’albinisme ne peuvent pas faire du bon travail, vous voyez, ils ne peuvent rien faire, je veux dire, gérer une grande entreprise, même étant ici, même maintenant, quand nous jouons, je pense qu’ils comprennent ce que nous faisons et nous avons une grande énergie” a déclaré le fondateur de la Troupe culturelle de la Révolution Albinos.

Le groupe promeut la tolérance, la non-violence, mais également propage un message à ses membres qui leur permet d’avoir confiance en eux.

“Je suis très heureuse d‘être membre de la Troupe Culturelle de la Révolution Albino, j’essayais de rejoindre des groupes non-albinos, mais ils ne m’ont jamais donné l’occasion, ce groupe m’a offert une occasion de jouer “ a temoigné Mwajuma Hassan, un membre du groupe atteint d’albinisme.

La troupe se compose maintenant de 10 interprètes, dont deux ne sont pas atteints d’albinisme. L’un d’entre eux, non-albinos a surtout été motivé par la maltraitance que les albinos subissent au quotidien.

“les personnes atteintes d’albinisme sont des personnes comme vous, comme moi, comme tout un chacun, c’est pourquoi nous devons les aider et je me suis joint à la troupe pour montrer aux gens, à la société, que les albinos ne sont pas différents. Ils sont comme nous, ou comme les Noirs, comme tout le monde, en conséquence nous sommes supposés les aider et non les tuer “ a temoigné Haidari Said Chumambili.

Pour sa première tournée, le groupe se produisait au Festival annuel de Wroclaw en Pologne. Créée en 2000, la Troupe Culturelle de la Révolution Albinos (ARCT), ambitionne d’aller plus loin pour diffuser son message de tolérance et de respect.

Avec Africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here